VENEZ ME RENDRE VISITE ; C'EST MODESTE, MAIS CURIEUX

LA MODE EN TEMPS DE GUERRE : C’était résister et exister


img_0063pierre_verrierFpTiJgkqnygV6hSJ9B265cH9wjoMode
Charline, ce matin vous nous parlez d’un aspect méconnu de l’occupation : la survivance de la mode. La France se penche en ce moment sur le sujet, à l’occasion d’une exposition.
Oui, une exposition qui montre l’obstination des femmes à bien s’habiller pendant l’occupation, pour rester digne face à l’ennemi. Cette expo est organisée par le centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation à Lyon. Parce que la ville est devenue la capitale de la mode pendant la seconde guerre… pendant que Paris était zone occupée, c’est à Lyon que les maisons de couture se sont réfugiées pour profiter de l’industrie textile locale.
Il y a une pleine page passionnante dans  » Le Parisien / Aujourd’hui en France « , ce matin. Avec notamment la photo d’un tailleur coupé dans le velours très épais d’un tissu d’ameublement. On découpait aussi les rideaux pour en faire des manteaux ou on détricotait les vieux pulls pour en faire des nouveaux.
Cette exposition montre que les robes ont progressivement raccourci, au cours de la guerre, faute de tissu. Et puis c’est une période où les femmes ont commencé à passer beaucoup de temps dans les transports en commun et à vélo, et elles ont commencé à porter des tailleurs et des jupes culotte.
Et dans cette manière de rester digne face à l’occupant, les femmes poussaient l’élégance jusqu’aux accessoires ?
Oui, parce que le chapeau à large bords a permis de remplacer le coiffeur, alors ces chapeaux étaient agrémentés de rubans ou de foulards. Le ruban était le seul produit textile qui n’était pas rationné, alors les femmes l’utilisaient beaucoup pour réparer et maintenir les sandales.
Sous l’occupation, en France, on se teignait les jambes et on dessinait un trait derrière le mollet pour imiter la couture des bas.

Publicités

2 Réponses

  1. Ma mère faisait des manteaux à mon frère et ma soeur dans les couvertures marrons de l’armée, je n’ai pas connus je suis née en 1952 mais ça piquait parait-il !!!
    Bon week end.

    novembre 30, 2013 à 16 h 21 min

  2. Avec les meilleures salutations Geneviève.

    novembre 29, 2013 à 21 h 03 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s