VENEZ ME RENDRE VISITE ; C'EST MODESTE, MAIS CURIEUX

Le marquis de Lafayette


Le château de Chavaniac dont la construction remonte au XIVe siècle a été en partie détruit par un incendie en 1701. Le marquis de La Fayette y est né en 1757. Il s’est marié en 1774 avec Adrienne de Noailles, avec laquelle il a eu quatre enfants, Henriette, morte en bas âge, puis Anastasie, Georges et Virginie qui ont séjourné au château.

Héros de la guerre d’indépendance américaine et de la Révolution, Lafayette est honoré puis rejeté par les révolutionnaires français, car il vote contre la mort du roi. La chute de la monarchie en 1792, le force donc à quitter la France. Lafayette est alors fait prisonnier par l’Autriche et emprisonné à la forteresse d’Olmütz. Il est alors considéré comme un traître n’ayant pu sauver Marie-Antoinette qui est d’origine autrichienne et le roi de France. Lafayette ne reviendra en France qu’en 1799.

Le château sera modernisé par Lafayette à partir 1791 (architecte Vaudoyer) puis vendu comme bien d’émigré en 1793, suite à son départ, mais c’est la tante de La Fayette qui rachète le château.

En 1917, un industriel américain d’origine écossaise, John Moffat, l’achète au nom de l’association « Memorial Lafayette » et le fait rénover de fond en combles afin d’abriter les collections historiques de Lafayette, glanées des deux côtés de l’Atlantique. Il est meublé en style Louis XVI.

Suite à la mort de John Moffat en 1966, l’association franco-américaine « Memorial Lafayette » poursuit la gestion du château puis en transfère la propriété, en juillet 2009, au Conseil général de la Haute-Loire, qui à son tour reprend l’administration du château et fait refaire la toiture.

Les drapeaux américain et français flottent en permanence sur le château, pour honorer le rôle clé joué par Lafayette dans l’aide militaire apportée par la France aux jeunes États-Unis, à travers un corps expéditionnaire de 5 000 soldats commandé par le général Rochambeau et l’amiral de Grasse.

La flotte française rassemblée à Yorktown pour empêcher tout mouvement anglais par la mer conduira à la capitulation anglaise du général Cornwallis à Yorktown en 1781. L’indépendance américaine ne sera donc effective que cinq années après la déclaration officielle de 1776, après l’aide décisive de La Victoire (premier bateau affrété par Lafayette) et de la flotte de 200 navires qui coûtera son trésor puis sa couronne et sa vie au roi Louis XVI, suite à la convocation des États-Généraux à Versailles en 1789…

Lafayette, citoyen d’honneur américain, a vu son nom donné à une trentaine de villes et comtés et au square faisant face à la maison blanche à Washington.

 imagesCATMR3DZsans-titre       chavaniac

imagesCATMR3DZ

Publicités

2 Réponses

  1. Les américains l’aiment beaucoup ce marquis, il les a bien aidé, joli billet historique, bises et bonne semaine.

    août 12, 2013 à 16 h 47 min

  2. Bonne soirée Geneviève et merci du partage !
    Bisous.

    août 11, 2013 à 19 h 48 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s